Mr & Mrs L, Notre Mariage Cinéma « Old Hollywood »

Vous aimez, Partagez !

Mr et Mrs L. se sont mariés sous le thème du cinéma au mois de mai 2013 en Loire-Altantique. La mariée nous raconte cette fabuleuse journée pleine de charme et d’originalité, et nous fait le plaisir d’en partager quelques photos. Silence… Moteur… Action !

Scène I : La date, le lieu et le thème

Nous nous sommes mariés le 25 mai 2013 dans le Sud de la Loire-Atlantique pour célébrer dignement la date anniversaire de nos 10 ans de couple. Notre thème était le cinéma avec une touche vintage Old Hollywood.

Scène II : La rencontre

C’est lors d’une sortie en boîte de nuit, l’année de nos 18 ans, que nous nous sommes rencontrés. Ce soir-là, j’avais repéré un beau jeune homme aux yeux bleus à la table voisine. Je me suis hasardée à jeter un coup d’œil furtif dans sa direction et il se trouve que le jeune homme en question a tenté la même manœuvre au même moment. Quelques instants plus tard, il m’invitait à danser et me demandait mon numéro de téléphone. Le lendemain, nous nous retrouvions au cinéma pour notre premier rendez-vous.

Scène III : La demande

Mr.L m’a fait sa demande lors d’un séjour en amoureux à Disneyland Paris. Ce soir-là, nous avions dîné au Walt’s. Je le sentais très nerveux mais je ne me doutais absolument de rien.

Lorsque la bouteille de champagne qu’il avait commandé est arrivée, il m’a demandé de fermer les yeux. En les ouvrant, j’ai découvert un écrin rouge posé devant moi sur la table et à l’intérieur, LA bague. Celle dont je plaisantais en passant devant la vitrine de la bijouterie que je ne l’épouserais que s’il me faisait sa demande avec cette bague.

J’ai retenu mon souffle et il me semblait que toute la clientèle du restaurant en faisait de même. Il a pris le bel anneau en or blanc orné d’un saphir et m’a demandé : “Veux-tu être ma femme ?”. J’ai répondu un grand “Oui !” sans aucune hésitation et il m’a passé la bague au doigt.

Tout me paraissait flou ce soir-là – le champagne aidant sans doute -, même le couple qui s’est gentiment enguirlandé à une table voisine à coups de “Et toi quand est-ce que tu te décides ?” et de “C’est pas demain la veille”. La parade lumineuse était passée sous les fenêtres du restaurant pendant le dessert et la soirée s’était achevée avec le feu d’artifice au-dessus du château de la Belle au bois dormant. La perfection.

1

Scène IV : Les préparatifs

Le 25 mai 2013, nous allions fêter les 10 ans de notre couple. Quoi de mieux qu’un wedding-day pour notre 10-year anniversary ? En mars 2012, nous commençons à planifier notre jour J à coups de Google Images, de Notremariage.net et autres Pinterest. Enfin, quand je dis « nous » c’est un bien grand mot. Disons que je propose et que Monsieur approuve ou désapprouve. D’ici quelques mois, je serai Mrs.L…

C’est en retraçant notre histoire que nous avons trouvé un thème pour notre D-day. Notre tout premier rendez-vous était au cinéma et nous aimons beaucoup l’ambiance rétro de l’âge d’or d’Hollywood. C’est donc un thème cinéma vintage aux couleurs noir, blanc, rouge et or qui l’a emporté.

La journée commencera par nos habillages à la maison. Puis nous nous rendrons dans une salle de cinéma à la décoration 50’s pour nos photos de couple. Ensuite, direction la Mairie pour le « Oui » suivi des photos de groupes dans le parc de la commune. Le vin d’honneur aura lieu dans une salle des fêtes à deux minutes du parc. Le soir nous irons dîner dans la salle privatisée d’un restaurant gastronomique avec la famille proche. Nous finançons entièrement notre mariage et notre budget étant petit et serré, nous décidons de nous passer de soirée dansante. Le lendemain, nous retrouverons nos invités pour un pique-nique à la plage sur la côte Vendéenne.

C’est le DIY et le discount qui ont primé pour ce qui était de la déco. Il a fallu faire bonne usage de notre imagination pour obtenir un résultat sobre sans tomber dans le cheap ou le trop peu.

Pour la robe, je me suis rendue chez Pronuptia à Nantes – où je me permets d’ajouter que les vendeuses sont absolument charmantes. Après deux essayages, j’ai finalement passé le modèle Solea de la collection Luis Santana et ça a été le coup de foudre. Pour les chaussures, j’ai craqué sur les Irene de la collection Bridal chez Chie Mihara. Mr.L s’est également rendu chez Pronuptia pour son costume, mais chut, aucune information ne devait fuiter, la découverte se fera le jour J.

Nous avions décidé d’accorder un budget plutôt large aux alliances. Après tout, nous allons les porter toute notre vie. C’est chez Zeina Alliances que nous avons trouvé notre bonheur.

Pour le reste, nous avons bénéficié de bons plans. Comme par exemple pour la location de notre superbe Ford Fairlane Skyliner 1959 qui appartenait à un ami de la famille. La salle de cinéma qui nous a accueilli pour nos photos de couple ne nous a demandé aucun dédommagement financier. Lorsque j’ai posé la question, on m’a simplement répondu “Votre plaisir sera notre salaire”. Et malgré notre budget ric-rac, nous avons pu profiter des talents de photographes, maquilleuse-coiffeuse et restaurateur.

Après des enterrements de vie de jeune fille et de vie de garçon mémorables, nous étions fin prêts pour le grand saut.

Scène V : Le jour J

La matinée s’est avérée un peu brouillon en dépit du planning militaire que je n’avais pu m’empêcher de pondre en bonne control freak que je suis. Il y a eu du retard dès l’habillage, mais malgré cela, la découverte a été un moment magique. Vers midi, nous étions en route pour le cinéma et les photos de couple. Et enfin, le moment de se dire “Oui” est arrivé.

Le passage devant Monsieur le Maire fut fort en émotions malgré une organisation toujours aussi bancale – étiquette prix sur le voile que finalement je ne porterai pas, petits retards et autres réjouissances. Le seul mot d’ordre à cet instant pour éviter la crise de panique a été « On s’en fout, let’s get married ! ». Nous avons fait notre entrée sur « At Last » d’Etta James, et notre sortie sur « Come fly with me » de Frank Sinatra. Mes voeux chantés ont sans doute été la partie la plus intense de notre cérémonie (vidéo en fin d’article).

A la sortie de la Mairie, nous avons pris le temps de saluer nos invités. Tout le monde nous trouvait beaux. C’est vraiment étrange d’être à ce point le centre d’attention. On souriait tout le temps, on faisait des petits signes de la main. Nous avions l’impression d’être comme en représentation. Tout ça se faisait très naturellement, mais pour le coup, on se sent vraiment comme la star de la journée. Comme quoi le cliché est bien réel.

Réunir tout le monde au parc pour la photo de groupe a été un joyeux bazar. Les gens ont eu du mal à se regrouper, à se placer. La photographe a un peu galéré à capter l’attention des gens. Elle a fini par se percher sur un mur et clic, c’était dans la boîte ! Nous avons pris quelques photos de couple supplémentaires pendant que nos invités prenaient le chemin de la salle des fêtes. Un petit instant de calme qui fut le bienvenu.

Pour le vin d’honneur, nous avions prévu un candy bar, des cake-pops, un pop-corn bar et des cupcakes sucrés et salés. Malgré une livraison faite avec une heure de retard et un parfum qui ne correspondait pas à celui validé lors de la dégustation, les cupcakes ont fait mouche. Le photo booth “tapis rouge” a lui aussi eu beaucoup de succès.

Au restaurant, on m’a accueilli avec mon premier “Bonsoir Mme L.”. La décoration de la table correspondait exactement à nos attentes, le personnel avait été très attentif à nos demandes. La photographe ne nous ayant pas suivi, tout le monde a dégainé son smartphone ou appareil photo perso. Le repas était délicieux et l’ambiance était au rendez-vous. Nos proches étaient très contents de leurs petits cadeaux home-made : des porte-clés en forme de cœur fabriqués avec des pièces Lego en clin d’oeil à notre nom de famille. Notre cake-topper de la même marque a lui aussi remporté tout les suffrages lors de l’arrivée du gâteau.

Scène VI : Le debriefing

Ce que nous retenons de notre mariage, c’est tout d’abord le soleil car c’est un sujet qui est revenu souvent. Nous avons eu beaucoup de chance au niveau de la météo qui a été maussade juste avant et juste après.

Je pense avoir plutôt bien géré mon stress tout au long de la journée, ce que je ne pensais absolument pas réalisable. Tout a échappé à mon contrôle ce jour-là et ça n’a en rien entaché mon bonheur.

Ce que je retiendrai également, c’est tout l’amour qui nous a été manifesté par la famille, les amis, les gens que nous n’avions pas vu depuis longtemps. Au final, tout le monde était là pour nous et c’est un sentiment extraordinaire. Le livre d’or est d’ailleurs un joli témoignage de toutes les belles attentions auxquelles nous avons eu droit tout au long de cette magnifique journée.

85

Ça vaut vraiment la peine de se prendre le chou, d’être surpris en bien comme en mal par les réactions de certains proches, de se torturer les méninges pour des petits détails, de douter et de se remettre en question pendant un peu plus d’un an car le le résultat est juste bluffant pour son mari, pour ses invités et gratifiant pour soi-même.

Notre mariage était emprunt de douceur et de bonheur. Un sentiment de plénitude absolue, et ce malgré les couacs. En somme, la preuve que l’amour véritable est toujours vainqueur.

Scène VII : Aujourd’hui

Ma robe de princesse est rangée dans son bel écrin The Empty Box Company, les photos dans leur superbe album et nous regardons régulièrement les vidéos de notre joli jour.

Notre petit métis aux yeux bleus est venu compléter notre bonheur peu de temps avant nos noces de coton.

Je rêve à présent d’un shooting trash-the-dress au bord de la mer avec les deux hommes de ma vie.

Le moment que Mrs.L. retient de son mariage

Le moment le plus intense a été de chanter mes vœux à la Mairie.

A cet instant, les paroles de la chanson ont pris tout leur sens et m’ont noué la gorge. Je serrais fort la main de mon mari pour trouver mon courage et il en faisait de même pour retenir ses larmes.

Lire toute cette émotion dans ses yeux c’était un sentiment indescriptible. Et lorsqu’il m’a pris dans ses bras pour me remercier de lui avoir fait cette surprise, c’est comme si nous étions seuls au monde.

Vidéo de mes vœux chantés :


Arnaud Roulet

Webmaster - Passionné par les médias sociaux, le web-marketing, la mode et la déco. Blogueur et concepteur web par passion depuis 1999. Créateur et Administrateur de Notremariage.net. Je vous invite à me suivre ou me contacter via : Twitter ou Google+

shares